Mexico

Même si les calaveras et autres autels n’étaient jamais bien loin on a fait quelques autres visites et activités à Mexico. Tout d’abord nous avons visité la Torre Latinoamerica qui nous a offert une superbe vue de nuit sur la capitale hors norme qu’est Mexico. La ville n’en finit pas de s’étendre et n’a pas de limites à perte de vue. De nombreuses décorations étaient présentées dans la tour.

Nous avons pris grand plaisir à visiter une exposition extérieure qui rappellera des souvenirs à tous les nordistes qui ont participé à des événements de Lille 3000 Eldorado: les Mexicraneos et les alebrijes étaient en effet à l’honneur lors de cet événement. Nous avons pu en admirer ici des centaines tous plus colorés et originaux les uns que les autres. Les Craneos ont été créés par une société de pompes funèbres (ça ne s’invente pas!) et on eu beaucoup de succès. Ils ont tous la même base et sont décorés à leur guise par de nombreux artistes. C’est très varié et original. Les alebrijes quant à eux représentent des animaux fantastiques qui protègent le défunt pour l’aider à trouver son chemin dans l’infra-monde. Ils sont souvent des mélanges de plusieurs animaux aux couleurs éclatantes.

Nous avons aussi participé à une visite guidée du quartier de San Angel. Arrivés là on n’a plus l’impression d’être dans Mexico mais dans un village plus tranquille qui a conservé les bâtiments de l’époque coloniale ainsi que les rues pavées de l’époque. La ville a été « avalée » par la capitale mais a tout de même réussi à conserver ses spécificités et son cachet qui la rendent très originale par rapport aux autres quartiers de la capitale. De jolis musées s’y trouvent et présentaient bien sûr, vu la période, des expositions autour du dia de muertos.

C’est aussi dans ce quartier que se trouve l’atelier/musée de Diego Rivera et Frida Kahlo. On y retrouve des effets personnels, l’atelier resté en l’état, des photos et objets d’époque, c’est très touchant. Une partie de la maison était l’espace de Diego et, de l’autre côté d’une passerelle se trouvait l’habitation de Frida. Lorsque son corps ne lui permit plus de vivre dans cette maison où les escaliers étaient nombreux elle vécut dans sa maison d’enfance mais Diego continua à travailler dans son atelier.

Enfin un autre musée qui nous a beaucoup plu: le musée d’art populaire de Mexico. Comme son nom l’indique ici il s’agit de l’art accessible à tous et sous toutes ses formes: d’une magnifique coccinelle revêtue de millions de petites perles aux piñatas et autres alebrijes. C’est splendide.

La culture mexicaine nous aura tous frappés en plein cœur et ce sera avec plaisir qu’on y regoûtera sans doute un jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s