Pékin et la grande muraille de Chine

Entrée de la cité interdite

Nous sommes arrivés à Pékin, fin de notre périple en train entamé depuis Saint-Pétersbourg et tout de suite, dès l’intérieur de la gare et le passage souterrain qui nous a menés vers l’extérieur nous avons été saisis par un élément: la densité de la foule! On a eu l’impression d’être emmenés dans un flot interminable de personnes. Après le calme des teppes mongoles le contraste était saisissant. Nous avons rejoint notre logement situé dans un vrai Hutong, les quartiers anciens de Pékin. La maison d’hôtes est un ancien bloc d’habitations qui regroupaient plusieurs familles autour d’une petite cour fermée et d’une cuisine partagée. Un lieu plein de charme et très calme. Nous avons pu réserver sur place les visites des jours suivants et avons été bien conseillés.

Petit déjeuner dans la cour intérieure

Pour notre première soirée à Pékin nous nous rendons dans un autre Hutong, Luogu, complètement transformé pour le tourisme sur les conseils du personnel e la réception. Ici tous les rez-de-chaussée des anciennes habitations ont été récupérés pour en faire des commerces. Forcément on perd en authenticité mais on passe un bon moment à promener de boutique en boutique et on se fait un petit restaurant.

Le lendemain matin en route pour la grande muraille de Chine. Depuis Pékin on part avec un petit groupe de touristes en minibus vers le tronçon de muraille le plus accessible: Mutianyu. Nous prenons une télécabine pour éviter la randonnée pentue qui permet d’atteindre la muraille. Une fois en haut c’est parti pour une marche sous un soleil de plomb depuis la porte 14 jusqu’à la porte 20. Un grand moment pour toute la famille que de se trouver sur ce site mythique.

On monte un très grand nombre de marches, on gravit des échelles, on observe les points de vue. La montée finale vers la porte 20 est une vraie épreuve qui se termine par un long escalier puis un dernier court mais très raide où l’on se croise difficilement avec les personnes qui descendent. Les enfants ont été très courageux et ont atteint le sommet par la force de leurs mollets. Un grand plaisir d’arriver au but.

Le soir nous sommes allés voir un spectacle de Kung Fu. C’était spectaculaire avec des effets sympas (combats dans les airs / scène qui s’ouvre en morceaux…) et des combats chorégraphiés spectaculaires. Les enfants ont bien apprécié.

Journée bien remplie pour débuter le mois de septembre avec la visite de la cité interdite. C’est l’appellation française, ici on l’appelle simplement le palais ancien. Pour nous y rendre nous passons par l’inévitable place Tian’anmen. Pour y accéder il faut montrer patte blanche: contrôle d’identité et détecteurs.

Mao nous accueille

Sous le regard de Mao nous pénétrons dans l’enceinte de ce qui fût la résidence des empereurs chinois durant des siècles. Le lieu est très vaste et comprend de nombreux bâtiments. Les cours, les palais, les statues, la collection d’horloges des empereurs, tout est grandiose.

On commence à découvrir un aspect qui sera une constante durant tout notre séjour en Chine: nos enfants ont un succès fou auprès des chinois: dès qu’on fait une pause on leur demande de faire des selfies, c’est plutôt rigolo et on se prête au jeu.

Selfilles

On poursuit avec le parc Jingshan qui permet, une fois montés au sommet d’une petite colline surmontée d’un temple, d’avoir une vue complète sur l’immensité de la cité interdite.

On mesure mieux d’ici l’immensité du site

Nous terminons cette journée par la visite d’un autre parc situé à proximité et qui est un véritable havre de paix dans le tumulte de la capitale: Beihai et son superbe lac. Nous y admirons un splendide coucher de soleil accompagnés de nombreux photographes amateurs très bien équipés venus immortaliser les lumières de cette fin de journée.

Notre dernière journée à Pékin fût consacrée au palais d’été qui, comme son nom l’indique, était la résidence estivale des empereurs? Ici ils venaient chercher un peu de fraîcheur au bord d’un grand lac pour s’échapper un peu de la fournaise pékinoise. Un endroit magnifique. On y trouve une magnifique galerie couverte de peinture superbes, la plus grande du monde. Les détails et le raffinement sont de rigueur. Cette galerie permettait à la famille impériale de passer d’un bâtiment à un autre sans se faire mouiller les jours de pluie.

Petit tour de pédalo sur le lac puis ballade dans le parc. On n’a même pas réussi à tout voir malgré les heurs qu’on y a passées. On a pu apprécier la beauté des ponts, du bateau de marbre, de pagodes superbes. Un lieu un peu hors du temps qui fait vraiment rêver.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s