L’île d’olkhon

Devant le splendide lac Baïkal

Gros coup de cœur de toute la famille pour la découverte de l’île d’Olkhon sur le lac Baïkal. L’inconvénient : même depuis Irkustsk qui est la grande ville la plus proche il nous a fallu 7h de trajet aller en mini bus pour rejoindre l’île. De très longues lignes droites sur une route très empruntée et un peu cabossée, le passage par un bac pour traverser le morceau de lac qui sépare l’île du continent et ensuite ce ne sont plus que des pistes en terre, pas évident pour le mini bus surtout que c’est assez pentu.

Nous avons pu ensuite nous installer pour notre séjour. Logés chez l’habitant nous étions bien placés à deux pas des rochers du chamane, superbe lieu surplombant le lac et lieu de recueillement chamanique. Anastasia, notre guide sur Irkutsk nous avait fourni le matériel nécessaire : un ruban de couleur à nouer sur les totems en faisant un vœu pour que le vent emporte les vœux et les fasse voyager (tradition chamanique / bouddhique) et du lait à verser au sol pour nourrir la terre. On a pu manger une riche cuisine sibérienne préparée par notre hôte que ce soit lors des dîners ou des petits déjeuners très copieux.

Le deuxième jour sur l’île a été une grande aventure ! Nous sommes partis en excursion en camion UAZ, le véhicule le plus utilisé sur l’île car c’est le plus adapté aux pistes cabossées (voire complètement défoncées par les coulées d’eau par endroits) d’Olkhon. A savoir que les camions ont conservé le même design que durant les années soviétiques mais sont récents. (celui que nous avons emprunté datait de 2012) Notre chauffeur Alexandr négociait parfaitement les chemins qui nous ont bien remués, passant des 2 roues motrices aux 4 en manipulant une manivelle. Etant natif de l’île pour lui ce sont celles-ci les routes normales. Il fallait maîtriser les creux et les bosses, savoir à quel point le camion peut pencher. Clairement un truc de spécialiste !

Cette excursion nous a offert des points de vue époustouflants sur les eaux d’un bleu intense du lac Baïkal. Suivant les lieux il fallait accéder aux points de vue par de petites marches sur les rochers au bord de pentes escarpées. Pour le point culminant de l’excursion, le cap Khoboy, c’était une belle randonnée d’un peu plus d’une heure qui nous attendait. La récompense était là : le lieu est superbe. Ces randonnées sont l’activité la plus courue sur l’île donc on se retrouve avec plusieurs autres camions à chaque point intéressant. Surtout des groupes de touristes chinois qui prennent parfois pas mal de risques pour une belle photo.

Un résumé en 9 minutes du trajet aller et de l’excursion jusqu’au cap Khoboy

On a pu partager le déjeuner après cette belle randonnée en dégustant une soupe de poisson préparée par le chauffeur sous un beau soleil et avec vue sur le lac.

Le lendemain nous sommes allés faire un tour à la plage la plus proche de notre logement pour tester la douceur de l’eau du Baïkal. C’était assez frais et vivifiant mais c’était un bon moment. Les locaux avaient moins de mal que nous à entrer dans l’eau 😉

L’après-midi s’est poursuivie avec une sortie en bateau sur le lac durant laquelle nous caressions l’espoir d’apercevoir les phoques du lac. Malheureusement ce ne fut pas le cas. Le bâteau faisait de longs trajets et s’arrêtait en différents lieux où nous pouvions descendre pour de jolies petites balades avec de nouvelles vues imprenables sur le lac. Retour à l’ancien port de pêche où les hangars et les bateaux sont désaffectés. En effet la pêche intensive a été interdite sur le lac depuis plusieurs années car elle empêchait la reproduction des espèces pêchées trop jeunes et n’arrivant pas à maturité pour pouvoir se reproduire. Les locaux ont dû s’adapter et se tourner vers le tourisme.

L’île est encore assez peu fréquentée et accueille plutôt des profils de baroudeurs pour le moment mais on voit les constructions en cours ou très récentes et il ne serait pas étonnant qu’elle change complètement de visage en quelques années. D’ici à avoir des routes goudronnées pas sûr car il a fallu attendre 2004 pour avoir l’électricité ici, alors des routes…

3 réflexions sur « L’île d’olkhon »

  1. Coucou Marianne, Anthony et les enfants.Merci beaucoup pour les commentaires, photos et vidéos que vous nous envoyez.C’est vraiment formidable de suivre votre périple mais aussi  » sentir » vos émotions au fil de vos visites. Dès que je vois un mail de vous arriver, je me « régale » à l’avance, de ce que je vais découvrir😁😁😁. Bonne continuation.Profitez de chaque moment.BISOUOUOUOUOUOUS.Martine Bartusiak.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s